Paroles : Je l'aime à mourir - Francis Cabrel

Retrouvez toutes les paroles de Je l'aime à mourir
Créé par salisien
Évaluation:
Dernière actualisation: 4 juillet 2018
Première soumission4 juillet 2018
Nombre de tentatives1,051
Report this quizReport
15:00
Paroles
0
 / 335 trouvés
Ce quiz a été mis en pause. Vous avez .
Résultats
Votre score est de / = %
Il bat ou égale % des personnes testées aussi eu 100%
Le résultat moyen est
Votre meilleur score est de
Votre temps le plus rapide est
Continuez à faire défiler vers le bas pour obtenir les réponses et plus de stats ...
Paroles
Moi
je
n'étais
rien
et
voilà
qu'aujourd'hui
Je
suis
le
gardien
du
sommeil
de
ses
nuits,
je
l'aime
à
mourir
Vous
pouvez
détruire
tout
ce
qu'il
vous
plaira
Elle
n'a
qu'à
ouvrir
l'espace
de
ses
bras
pour
tout
reconstruire
Tout
reconstruire,
je
l'aime
à
mourir
Elle
a
gommé
les
chiffres
des
horloges
du
quartier
Elle
a
fait
de
ma
vie
des
cocottes
en
papier,
des
éclats
de
Paroles
rire
Elle
a
bâti
des
ponts
entre
nous
et
le
ciel
Et
nous
les
traversons
à
chaque
fois
qu'elle
ne
veut
pas
dormir
Ne
veut
pas
dormir,
je
l'aime
à
mourir
Elle
a
faire
toutes
les
guerres
Pour
être
si
forte
aujourd'hui
Elle
a
faire
toutes
les
guerres
De
la
vie,
et
l'amour
aussi
Elle
vit
de
son
mieux
son
rêve
d'opaline
Elle
danse
au
Paroles
milieu
des
forêts
qu'elle
dessine,
je
l'aime
à
mourir
Elle
porte
des
rubans
qu'elle
laisse
s'envoler
Elle
me
chante
souvent
que
j'ai
tort
d'essayer
de
les
retenir
De
les
retenir,
je
l'aime
à
mourir
Pour
monter
dans
sa
grotte
cachée
sous
les
toits
Je
dois
clouer
des
notes
à
mes
sabots
de
bois,
je
l'aime
à
mourir
Je
dois
juste
m'asseoir,
je
ne
dois
pas
parler
Je
Paroles
ne
dois
rien
vouloir,
je
dois
juste
essayer
de
lui
appartenir
De
lui
appartenir,
je
l'aime
à
mourir
Elle
a
faire
toutes
les
guerres
Pour
être
si
forte
aujourd'hui
Elle
a
faire
toutes
les
guerres
De
la
vie
Et
l'amour
aussi
Moi
je
n'étais
rien
et
voilà
qu'aujourd'hui
Je
suis
le
gardien
du
sommeil
de
ses
nuits,
je
l'aime
à
mourir
Vous
pouvez
détruire
tout
Paroles
ce
qu'il
vous
plaira
Elle
n'aura
qu'à
ouvrir
l'espace
de
ses
bras
pour
tout
reconstruire
Pour
tout
reconstruire,
je
l'aime
à
mourir
Moi
je
n'étais
rien
et
voilà
qu'aujourd'hui
Je
suis
le
gardien
du
sommeil
de
ses
nuits,
je
l'aime
à
mourir
Vous
pouvez
détruire
tout
ce
qu'il
vous
plaira
Elle
n'aura
qu'à
ouvrir
l'espace
de
ses
bras
pour
tout
reconstruire
Tout
reconstruire,
je
l'aime
à
mourir
Pas de commentaires